illa de riu

ARRÒS I AGROTURISME
PASSIÓ PER L'EXCEL·LÈNCIA


ILLA DE RIU

Delta del Ebre
Text: Santi Valldeperez
Foto:Guille Barberà & Vlad Pop
Video: Vlad Pop


“Ce «deux chevaux» évitait les trous du chemin comme elle pouvait… C’étaient des chemins pour chariots, en terre, mais ma mère les connaissait par cœur”.De tout les souvenirs d’enfance, Juan Trias del Romero en choisi un de bien visuel.

Depuis la Casa Cusa (Maison Cusa), un des deux logements de tourisme rural que porte l’entreprise El Plantar, c’est facile d’imaginer les pénuries de ces rues vers les champs, des voyages presque héroïques par les chemins poussiéreux de la rive, sur la base desquels maintenant se lèvent les routes et les chemins bien compactés du Delta. Quatre peupliers noirs pointent l’île de terre gagnée aux champs ou il s’élève la Maison Cusa. L’aire qui permet accéder à la propriété se trouve au pied du chemin qui conduit à la plage du Serrallo, une des plus emblématiques du Delta.

Un demi-siècle après ces traversées héroïques, Juan Trias del Romero, descendent d’une de ces familles avec plus d’histoire du Delta, il a la réponse à point quand il s’agit d’apprécier en quels aspects a progressé le plus le territoire: «la culture du riz s’est fait beaucoup plus technique», remarque-t-il. L’architecture de la Maison Cusa marie agréablement avec l’environnement. Sans doute, pouvoir ouvrir de bonne heure les fenêtres de la Maison Cusa et se laisser emporter par les piaulements des oiseaux qui occupent les peintures où d’ici quelques

mois commencera la culture doit être une expérience inoubliable. Dans n’importe quel cas, sous le vol indifférent des hérons et des sternes, tous ensemble – la propriété, les peupliers noirs, les baraques, les canaux d’irrigation patients, et le chemin habilité et austère, il acquiert un ton ironique et délicat. En fermant les yeux on peut presque sentir les chariots avec les journaliers, venus en train de Valence et Andalousie pour la plantée et la moisson.

Un kilomètre plus loin, en direction à Sant Jaume d’Enveja, la propriété de la famille encore maintenant elle est le centre d’opérations de l’entreprise El Palntar. Il y a un demi-siècle, derrière il y avait beaucoup de baraques. Les fils des journaliers allaient «étudier» dans la même propriété. Maintenant, la propriété Île de Rivière conserve toute sa splendeur. Elle s’est reconvertie aussi en logement rural (avec une capacité pour 15 personnes). Depuis les entrepôts de la propriété on organise encore aujourd’hui les travaux des tracteurs et des ouvriers. Et c’est que l’activité principale de l’entreprise que gère Juan Trias del Romero est la production de riz, dans un procès intégral qui comprend depuis la production de la graine certifiée jusqu’aux semailles, la moisson et le séchage de la céréale. À partir d’ici, grâce à un accord d’entreprises, le riz est élaboré aux dépendances de la Chambre Rizière du Montsià, à Amposta.


illa de riu
illa de riu2

illa de riu3

illa de riu4
illa de riu5

À quelques kilomètres de Sant Jaume d’Enveja, Île de Rivière est une des propriétés productrice de riz plus historique du Delta de l’Ebre.



illa de riu6

illa de riu7

Le secret d’île de Rivière est simple et complexe en même temps. La nature pénètre sans stridence entre les plantes bien soignée jusqu’au plus petit détail.


illa de riu8

illa de riu9

illa de riu10




Plus routecru


Le marché foncier

Llàgrimes de Tardor. Le vin que vous devez essayer à...Bot


Guide


Restaurant Les Moles

Restaurant Matadero









TRAVEL CULTURE

         



Équipe
Contact
Engagement
Emploi
Conditions d'utilisation
Politique de confidentialité
©rreset 2016